Comment fabriquer son e-liquide ?

Publié le : 26 avril 20223 mins de lecture

Faire son propre e-liquide est avantageux sur bien des points. Non seulement, cela permet de faire quelques économies, mais cela permet également de fabriquer du e-liquide en grand volume. Toutefois, avant d’obtenir le « e-liquide parfait », il est essentiel de suivre certaines étapes. Mais comment confectionner son propre liquide pour cigarette électronique ?

Réunir les ingrédients nécessaires

Réaliser soi-même son e-liquide est très en vogue actuellement. Grâce à ce mode de consommation alternatif, une personne peut concevoir elle-même son e-liquide. Ce qui lui permet de doser personnellement les arômes et de sélectionner sa base ainsi que son taux de nicotine pour créer des recettes convenant à ses goûts et à sa façon de vapoter. Ceci dit, pour y arriver, il faut avoir tous les ingrédients utiles à sa fabrication à portée de main. En occurrence :

  • La base qui représente un élément indispensable du e-liquide soit 70, voire 90% du mélange ;
  • Les arômes naturels ou bien artificiels qui permettent d’élire sa saveur. Sur le marché, on peut en trouver pour tous les goûts (mentholés, classiques, fruits, gourmands, etc.) ;
  • La nicotine qui est souvent disponible dans des flacons de 10ml ;
  • Les exhausteurs de goût ou les additifs qui sont considérés comme étant optionnels dans la confection des e-liquides.

Avoir les outils essentiels

Pour fabriquer son e-liquide, il faut avoir les outils adéquats. Effectivement, lorsqu’on se lance dans ce genre d’expérience, il est très important bien se protéger et d’éviter le contact avec la nicotine. Ainsi, pour ce genre d’expérience, il faut avoir :

  • Des flacons jamais utilisés de 10ml et de 30ml afin d’y stocker ses préparations ;
  • Une pipette graduée de 2ml et des gants en latex pour que la nicotine ne soit pas en contact avec la peau ;
  • Deux seringues de remplissage de 5 ml et de 10ml pour conserver les liquides de base PG et VG ;
  • Des lunettes spécifiques pour se protéger des projections de nicotine ;
  • Des étiquettes autoadhésives que l’on fixe sur les flacons pour indiquer leur composition et un carnet de notes.

Suivre les instructions étape par étape

Avant de commencer la préparation de son e-liquide, il est conseillé de soigner sa table de travail. Passé ce cap, vient le moment de se mettre à l’ouvrage. Pour cela, il faut ajouter sa base avec la proportion de PG et de VG voulue. Puis, y mettre la quantité de booster nécessaire, si besoin. Par la suite, il faut placer quelques gouttes d’arôme de son choix dans le mélange et laisser reposer 48h à 72h la préparation pour les arômes se mélangent parfaitement.

Plan du site